• Les fondements de la « Biologie de l’Habitat »

    Une construction écologique doit être perméable aux échanges gérés entre la biosphère et un climat intérieur sain. Les pollutions qu’elle produit sont réduites au minimum.




  • Le Feng Shui

    Feng Shui signifie « Vent et Eau ». Ces deux forces de la natures sont les vecteurs du "Qi", le souffle vitale, l’énergie universelle qui régit toute vie sur Terre. Le Vent disperse le Qi, le fait circuler, l’Eau arrête le Qi, elle le rassemble, le concentre. Les deux premiers aspects fondamentaux sont la circulation du Qi et là où il se concentre.

    La circulation du Qi, comme celle du vent, est déterminée par les formes de l’environnement : les Montagnes. D’où le concept de forme. Ce concept s’applique donc aux collines et aux montagnes, selon qu’elles sont arrondies, pointues, découpées, abruptes, en pente douce, carrées, etc., ainsi qu’aux vallées et plaines qu’elles dessinent et aux étendues et cours d’eau, dont les formes définissent les lieux où est concentré le Qi.

    Selon les formes du paysage, le Feng Shui permet de déterminer si un lieu sera imprégné d’une influence favorable pour la vie des humains qui y résident et quels en seront les effets. Il va sans dire que l’on ne peut pas facilement modifier les formes du paysage pour les adapter à notre bon vouloir. On ne peut que se placer au bon endroit. Il est plus facile d’aller vers une montagne et une rivière que de les amener à soi !

    La qualité du Qi est « modelée » par les formes, elle est aussi modifiée la direction de laquelle il provient. C’est là qu’intervient la boussole. On peut relier cela au magnétisme de la Terre qui génère un courant énergétique puissant, mais l’essentiel c’est d’en connaître les effets. Ces effets sont là encore incontournables et immuables, on ne peut les modifier. On peut seulement les éviter ou en bénéficier.
    Le troisième facteur fondamental intervenant dans l’analyse Feng Shui est le Temps. Le souffle vital change d’aspect selon des cycles temporels, à l’instar du climat qui change au fil des saisons.

    Le Feng Shui s’agit donc des rapports existant entre le subtil – orientations, mouvements de l’énergie vitale – et le matériel – constructions suivant des principes millénaires, disposition de l’habitat dans l’environnement, dispositions des pièces dans l’habitat, disposition des objets dans les pièces... et permettant une meilleure harmonie du cadre de vie ainsi qu’une réalisation personnelle liée à l’utilisation rationnelle des énergies positives de la nature et de l’univers.

    Il a d'abord été une climatologie empirique. Le régime des vents et des pluies a une importance exceptionnelle sur les populations agricoles, donc pour les Chinois. Ensuite le Feng Shui est devenu un système quasi scientifique pour la construction des tombeaux, des temples et des maisons privées, afin que les morts, les esprits et les vivants s'y trouvent autant que possible sous les influences bienfaisantes de la nature. Depuis des milliers d'années les Chinois ont placé le bonheur de la vie dans l'adaptation à ces influences. La direction de ces influences, ou cours inaltérable de la nature, fut appelé Tao. Chercher et trouver cette voie pour soi et les siens est la grande sagesse.


  • Mrs Sun, architecte et Maître Fengshui, formée à la fois par une grande école traditionnelle chinoise et par l'école d'architecture de Lille, travaille pour des projets architecturaux. Elle accompagne les clients dans la recherche de terrain. Elle conseille le positionnement, l'orientation, et la disposition des espaces pour profiter de l'énergie propice à la santé et au bien-être des occupants. Le Fengshui s’intègre donc naturellement dans une démarche liée à l’éco-environnement.